Budget de la CARL

L'implication de la CARL se mesure dans de nombreux domaines où l'intercommunalité permet de faire à plusieurs et dans l'intérêt de tous, ce qu'une commune ne peut assumer seule. Le 29 Mars 2019, la CARL a adopté son budget primitif à l’unanimité.

Des dépenses maîtrisées dans le cadre de nombreux transferts de compétences

D’une façon générale le bilan rétrospectif de la CARL montre une amélioration de la situation financière en 2018. En effet, les mesures correctrices décidées en 2018 ont permis  d'optimiser les recettes :

  • création de taxes "ménage",
  • ajustement de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères,
  • élargissement des bases fiscales.

L'exercice 2018 a également été marqué par la début de la collecte de la taxe de séjour dont le produit est intégralement reversé à l'Office de Tourisme Intercommunal (OTI).

Le budget 2019 est marqué par la réforme de la dotation d'intercommunalité qui occasionne une baisse par rapport à l'exercice 2018. Pour rappel, la dotation d'intercommunalité constitue la principale dotation de l'Etat puisqu'elle représente près de 20% des recettes de la CARL (hors taxe d'enlèvement des ordures ménagère). La réforme prévoit une baisse continue de cette dotation au cours des 5 prochaines années.

La structure des emplois et des effectifs de la CARL a été exposée (évolution de la masse salariale, pyramide des âges, répartition des genre et par filière). L'examen de l'origine des agents a montré que les communes membres de la CARL demeurent le principal vivier de recrutement (54%).

Le budget 2019, équilibré en dépenses et en recettes à 33,86 M€ pour la section de fonctionnement et 7,88 M€ pour la section d’investissement, a été voté à l’unanimité.

En matière de développement durable, les élus ont confirmé l’engagement de l’EPCI en termes de collecte sélective (1 334 K€), de protection de l’environnement, de recours aux énergies renouvelables, avec notamment le projet emblématique de construction d’une unité de valorisation de déchets avec la CANGT. Pas moins de 660 K€ seront consacrés à la rénovation des 3 déchèteries du territoire (Sainte-Anne, Saint-François, La Désirade).

La Communauté d’Agglomération la Riviera du Levant garde toujours la problématique des sargasses en ligne de mire, en y consacrant 247K€. Un appui aux communes non négligeable, matérialisé par la mise à disposition d’engins de ramassage, en dépit du fait que cette mission ne relève pas des compétences de la CARL.

De même la CARL participe au plan d’urgence eau potable à hauteur de  983  K€ , aux côtés du Conseil Régional et du Conseil Départemental 

32,03 M€ de budget global en 2018 dont 29,09 M€ de dépenses de fonctionnement en 2018 et 2,94 M€ de dépenses d’investissement